Centre d'tudes et de Recherche sur le Jeu
Accueil > Biblio-sito-graphie > Jeu / Philosophie
Dernire mise jour:
22 Novembre 2017 08:30:14

Jeu / Philosophie

Jouer et philosopher

Colas Duflo

Qu'est-ce qu'un jeu ? Que faisons-nous lorsque nous jouons ? Ces deux questions insᅵparables font l'objet de ce livre. Elles l'ancrent dans une interrogation qui part de l'ᅵtude des pratiques concrᅵtes et quotidiennes. Que sont ces jeux auxquels nous jouons ? Comment les classer ? Que disons-nous lorsque nous proposons ᅵ des amis, sans autres prᅵcisions : " On fait un jeu ? " Qu'est-ce qui fait la spᅵcificitᅵ du jeu ? Comment cela fonctionne-t-il ? Quels types d'activitᅵ y dᅵployons-nous ? Et pourquoi les jeux nous plaisent-ils ? Il faut regarder les autres jouer, jouer soi-mᅵme, lire les manuels de jeu. Il faut aussi ᅵtudier la comprᅵhension du jeu et des joueurs que nous offrent, avec une profondeur inᅵgalᅵe, certaines ᅵuvres littᅵraires. Il faut enfin s'aider non seulement de la lecture des travaux philosophiques, mais de tous ceux qui, dans les diffᅵrents champs du savoir, analysent le phᅵnomᅵne ludique. On rencontre alors des problᅵmes de classification et de dᅵfinition, et, dans ce cadre prᅵcis de l'interrogation sur le jeu, on se demande ce que sont structure et compᅵtence, ruse et prudence, espace et temps, contrat et conflit, conscience et plaisir. Surtout, en tᅵchant simplement de saisir ce qu'est une rᅵgle du jeu, on se rend compte qu'il convient de repenser le rapport de la libertᅵ et de la lᅵgalitᅵ, concepts fondamentaux de l'anthropologie philosophique, si l'on veut seulement parvenir ᅵ comprendre ce que l'on fait quand on joue. Par oᅵ l'on s'aperᅵoit qu'ᅵ s'interroger sᅵrieusement sur la plus futile de nos pratiques, on pourrait finir par se connaᅵtre un peu mieux soi-mᅵme.

sur google books

Le jeu de Pascal ᅵ Schiller

Colas Duflo

Pour Aristote, " il serait ᅵtrange que la fin de l'homme fᅵt le jeu ". Pour Schiller, " l'homme ne joue que lᅵ oᅵ dans la pleine acception de ce mot il est homme, et il n'est tout ᅵ fait homme que lᅵ oᅵ il joue ". Entre les deux, et principalement aux XVIIᅵ et XVIIIᅵ siᅵcles, une mutation s'est produite, au cours de laquelle l'idᅵe de jeu, qui dᅵsignait d'abord une activitᅵ mineure, est devenue un concept pour l'anthropologie philosophique. Comment cela est-il arrivᅵ ? Pour le comprendre, cette ᅵtude retrace d'abord, dans un premier chapitre, les ᅵtapes les plus significatives de l'histoire du concept jusqu'au XVIIᅵ siᅵcle (Leibniz, Pascal). Elle montre ensuite, ᅵ l'aide du tᅵmoignage de Casanova, comment le siᅵcle des lumiᅵres est aussi le siᅵcle du jeu. Puis elle ᅵtudie la revalorisation du concept de jeu dans la pensᅵe kantienne, avant d'aborder enfin les Lettres sur l'ᅵducation esthᅵtique de l'homme de Schiller, qui marquent la naissance de la notion de jeu dont nous hᅵritons aujourd'hui.

sur Google books


Philosophie des jeux video

Mathieu TRICLOT

ᅵ Socrate : Nᅵest-il donc pas indispensable que nous commencions par savoir ce quᅵest un jeu vidᅵo ?

ᅵ Mario : Socrate, ce nᅵest pas difficile ᅵ formuler. Cᅵest un jeu avec de la vidᅵo, sur un ᅵcran. Soit on joue ᅵ la balle en vrai, soit on joue sur un ᅵcran (et cᅵest Pong) ; ou bien on explore des cavernes en vrai, ou bien sur un ᅵcran (et cᅵest Super Mario Bros.).

ᅵ S : Bien parlᅵ, Mario. Mais que dirais-tu alors des jeux tᅵlᅵvisᅵs ? Par exemple, Qui veut gagner des millions ? Il y a bien un ᅵcran, et cᅵest bien un jeu. Mais pourquoi pas un jeu vidᅵo ?