Centre d'tudes et de Recherche sur le Jeu
Accueil > Biblio-sito-graphie > Jeu / Histoire
Dernire mise jour:
22 Novembre 2017 08:30:14

Jeu / Histoire

SAVOIRS LUDIQUES
Pratiques de divertissement et ᅵmergence dᅵinstitutions, doctrines et disciplines dans lᅵEurope moderne

Publiᅵ sous la direction de Katja Gvozdeva et Alexandre Stroev, avec la collaboration de Louise Millon

Cette rᅵflexion collective porte des ambitions comparatistes. Il sᅵagit dᅵanalyser les relations entre le divertissement collectif et les dynamiques du savoir culturel dans leur contexte europᅵen. Les essais ici rᅵunis offrent une interrogation sur les jeux et les enjeu x du savoir tant en France, quᅵen Italie, en Angleterre, en Allemagne et en Russie. Ils permettent aussi dᅵanalyser les adaptions polᅵmiques des modᅵles ᅵtrangers ᅵ et ceci dans une dᅵmarche diachronique couvrant une pᅵriode de cinq cents ans, depuis le XVe jusquᅵau XIXe siᅵcle.
Lᅵenchevᅵtrement du sᅵrieux et du burlesque, du spontanᅵ et du rᅵglᅵ, du normatif et du subversif dan s les foyers des savoirs culturels soulᅵve plusieurs questions. Serait-il possible de brouiller lᅵopposition entre homo studiosus et homo ludens pour cerner un mode spᅵcifique de savoir qui serait un savoir ludique, ancrᅵ dans un divertissement collectif et complᅵmentaire du savoir sᅵrieux ? Quelles valeurs ᅵpistᅵmologiques recᅵle un tel savoir ? Quel est le rᅵle de la sociabilitᅵ ludique dans le processus de lᅵinstitutionnalisation de la communication littᅵraire, scientifique ou politique ? Quelles fonctions remplit le jeu dans la constitution de discours normatifs visant ᅵ crᅵer des lois et des rᅵgles, ᅵ former le goᅵt littᅵraire, ᅵ faire jaillir de nouvelles formes et genres, doctrines et disciplines ?

BNF, Retour ᅵ l'accueilRecherche dans le catalogue :

Une sociᅵtᅵ ludique au XVIe siᅵcle: l'Abbaye des Conards de Rouen [article]

A. Corvisier
lien Annales de Normandie lien Annᅵe 1977 lien Volume 27 lien Numᅵro 2 lien pp. 179-193

UNE SOCIᅵTᅵ LUDIQUE AU XVIe SIECLE : L'ABBAYE DES CONARDS DE ROUEN (*) Les rᅵjouissances populaires de la fin du moyen ᅵge et des dᅵbuts du XVIe siᅵcle ont fait les... mᅵme de la vie intime des populations. L'abbaye des Conards est une des plus connues de ces sociᅵtᅵs ludiques. Elle eut la chance d'attirer l'attention, d'ailleurs bienveillante, des rois... sociale croissante et peut-ᅵtre d'une sᅵgrᅵgation des ᅵges (24). La discussion est largement ouverte sur les raisons qui ont fait naᅵtre ces sociᅵtᅵs ludiques et qui expliquent leur persistance jusqu...


De l'art ludique ᅵ l'art magique ; Interprᅵtations de l'art pariᅵtal au XIXe siᅵcle [article]
Nathalie Richard
lien Bulletin de la Sociᅵtᅵ prᅵhistorique franᅵaise lien Annᅵe 1993 lien Volume 90 lien Numᅵro 1 lien pp. 60-68

(1889). Pendant un temps, l'interprᅵtation de l'art palᅵolithique comme art ludique fit donc partie du savoir commun de prᅵhistoriens qui l'acceptᅵrent bien souvent sans la discuter. Elle constitua un discours...60 Bulletin de la SOCIᅵTᅵ PRᅵHISTORIQUE FRANᅵAISE 1993 / TOME 90, nᅵ 1-2 DE L'ART LUDIQUE A L'ART MAGIQUE... ᅵtude est de montrer que dans la transition de l'art ludique ᅵ l'art magique se situent le passage de la simplicitᅵ ᅵ la complexitᅵ et la ruine d'un savoir qui fut celui...


Guerre et jeu : vision ludique de la guerre au dᅵbut du XVIIIe siᅵcle en Espagne [article]
Jean-Pierre Etienvre
lien Mᅵlanges de la Casa de Velᅵzquez lien Annᅵe 1978 lien Volume 14 lien Numᅵro 1 lien pp. 313-351

en scᅵne d'un jeu. Nous avons donc une vision ludique d'une guerre dont un diplomate doublᅵ d'un historien ᅵ le marquis de San Felipe ᅵ nous dit qu'elle se prᅵsentait, dᅵs le dᅵbut, comme ᅵuna guerra... infalible con evidencias de pertinaz y sangrientaᅵ 2. Serait-ce que notre auteur a pris le parti d'en rire? Non point. L'esprit ludique et l'esprit de sᅵrieux ne sont pas incompatibles, comme le fait observer... ᅵ un dᅵsabusᅵ ni ᅵ un cynique. Bien au contraire, on verra qu'il s'agit d'un partisan trᅵs convaincu ᅵ et mᅵme passionnᅵ, comme il sied ᅵ un joueur ᅵ des Bourbons. Alors pourquoi cette vision ludique de la guerre...

Jeu et poᅵsie de la ᅵ bhakti ᅵ : aspects ludiques du ᅵ Sursagar ᅵ de Surdas [article]
Galina Rousseva-Sokolova
lien Revue de l'histoire des religions lien Annᅵe 1994 lien Volume 211 lien Numᅵro 1 lien pp. 59-87

un chapitre ᅵ ce problᅵme, en reprenant une fois de plus le texte de Huizinga. Pour celui-ci les choses sont claires : tout comme le droit ou l'art, le sacrᅵ vient se greffer sur des structures ludiques...GALINA ROUSSEVA-SOKOLOVA Universitᅵ de Sofia JEU ET POᅵSIE DE LA BHAKTI : ASPECTS LUDIQUES DU SᅵRSᅵGAR DE SᅵRDAS Revue de l'Histoire des Religions, ccxi-1/1994, p... de notre analyse et c'est ᅵ elle que nous nous rᅵfᅵrerons en parlant de ᅵ Sᅵr ᅵ. LE JEU La base thᅵorique de notre analyse nous sera fournie par deux grands connaisseurs du ludique : J. Huizinga et R. Caillois...

Jeux de pouvoirs et transformations de la ville en Mᅵditerranᅵe
De nouveaux regards sur des objets complexes
>> http://rives.revues.org/4146
Le 3 janvier 1348, par lettres royales, la ville de Marseille ne fait plus quᅵune. Divisᅵe depuis des siᅵcles entre trois puis deux pouvoirs qui se partageaient le territoire urbain, ainsi que la fiscalitᅵ et la justice sur ses habitants, elle se trouve unifiᅵe en une entitᅵ politique, lᅵuniversitas Massilie, ᅵ lᅵuniversitᅵ de Marseille ᅵ, au sens de personne morale juridique reprᅵsentant la ville tout entiᅵre ᅵ ou de commune, de municipalitᅵ. Dᅵsormais, elle est administrᅵe par un seul viguier ᅵ officier reprᅵsentant le comte de Provence ᅵ, ses juges ont pouvoir sur toute la citᅵ, et surtout, ...
Publication
Type de publication : Revues ᅵ Type de document : Numᅵro de revue
Auteurs Gwenaᅵlle Audren, Fleur Beauvieux, Guilhem Boulay, Claire Bullen, Inᅵs Castaldo, Filippo Fiorito, Antoine Grandclement, Konstantin Kastrissianakis, Franᅵois Otchakovsky-Laurens, Julien Saint-Roman
Date de publicationjuin 2012
Disponibilitᅵ du document

Texte intᅵgral disponible en accᅵs restreint sur Cairn

Figures et jeux du hasard

>> http://italies.revues.org/185
Le hasard, dans lᅵensemble de lᅵᅵuvre de Pirandello, peut ᅵtre rapportᅵ ᅵ deux sources : la nature et les autres hommes. Les hasards de Nature (celui de la naissance et de ses circonstances) sont intᅵgrᅵs par la Culture pour y devenir les ᅵlᅵments aliᅵnants dᅵidentification du sujet. Lᅵautre hasard, ᅵ fondateur ᅵ du sujet en quelque sorte, est le nom (hasard de la naissance dans telle ou telle lignᅵe familiale) ; et le nom est porteur de toute une histoire qui sᅵimpose au sujet. Moscarda dans le roman Uno, nessuno e centomila et Mattia Pascal dans Il fu Mattia Pascal vont ᅵ rebours de cette co ...
Publication
Type de publication : Cahiers ᅵ Type de document : Numᅵro de revue
Auteurs Perle Abbrugiati, Raymond Abbrugiati, Enza Biagini Sabelli, Etienne Boillet, Sandra Garbarino, Geneviᅵve Granger-Mathieu, Claude Imberty, Inge Lanslots, Jean-Franᅵois Lattarico, Carmela Lettieri, Vᅵronique Mᅵrieux, Judith Obert, Thᅵa Picquet, Marie-Anne Rubat du Mᅵrac, Sophie Saffi, Ilaria Splendorini, Renᅵ Stella, Brigitte Urbani, Maria G. Vitali-Volant, Gᅵrard Vittori
Date de publicationoctobre 2005
Disponibilitᅵ du document

Rᅵsumᅵ disponible